Union des Syndicats de Pharmaciens d'Officine

Nord-Pas-de-Calais Picardie

Pharmacie

de garde au

3915
clear

Transformer la prise en charge des patients dépendants aux opioïdes

 

La prise en charge des addictions, en particulier de la dépendance aux opioïdes, est menacée en médecine de ville. Dans les années 1990, près de 80 % des patients dépendants aux opioïdes étaient suivis par 20 % des médecins généralistes. Aujourd’hui, ils ne sont plus qu’environ 5 % à prendre en charge ces patients. La concentration médicale associée au départ à la retraite progressif des praticiens investis dans le suivi de ces patients, soulève la question majeure de la relève par les jeunes professionnels de santé. Cette situation est d’autant plus problématique en dehors des grandes agglomérations. L’addiction peine encore à être reconnue comme une pathologie chronique. Enfin, les patients eux-mêmes continuent de souffrir d’une stigmatisation, y compris auprès des professionnels de santé. Le Groupe Santé Addictions, vient de communiquer les résultats d’une enquête - coup de sonde - qui confirme ces difficultés. Il prévoit également de soumettre prochainement une série de propositions aux autorités pour permettre de pérenniser la prise en charge en ville des personnes souffrant d’addictions. Alerter les autorités, formuler des recommandations Pour répondre à ces défis, le Groupe de réflexion Santé Addictions s’est formé en mobilisant une quinzaine d’acteurs clés parmi lesquels des représentants de patients, médecins généralistes, pharmaciens, psychiatres et addictologues. 

LIRE LA SUITE ICI

.....